Yannick Kerlogot
Député des Côtes-d'Armor (4ème circonscription) Kannad pevare pastell-vro Aodoù-an-Arvor
Yannick Kerlogot
Député des Côtes-d'Armor (4ème circonscription)
Kannad pevare pastell-vro Aodoù-an-Arvor

Déplacement au Bénin

24 Fév 2022 Yannick Kerlogot À l'Assemblée nationale

« la boucle est bouclée »…

En 2017, le Président de la République s’engageait devant les étudiants Burkinabés à initier des processus de restitution de biens culturels en direction de l’Afrique après avoir reconnu leur aspect « mal acquis » (opérations militaires sous l’ère coloniale française, missions scientifiques ou évangéliques…).

En 2020, je fus désigné rapporteur d’un projet de loi voulu par Emmanuel Macron afin de rendre 26 objets du Royaume de Dahomey pillés à la toute fin du 19ème siècle par le Général Dodds et les militaires Français. Cette restitution supposait un vote du parlement pour acter le déclassement de ces œuvres des collections publiques françaises dites « inaliénables ».

En décembre 2020 fut voté à l’unanimité, à l’Assemblée comme au Sénat, le dit projet de loi après que j’eu présenté un rapport construit sur de nombreuses auditions (ambassadeurs, directeurs de musées de part et d’autre de la Méditerranée, marchands de l’art, fondations…).

Ce week-end, dans le cadre d’un déplacement officiel express de 24h, j’ai eu l’honneur d’accompagner, avec mon collègue Bruno Studer, président de la commission Culture à l’Assemblée, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, à Cotonou afin d’inaugurer aux côtés du Président de la République du Bénin, l’époustouflante exposition « Art du Bénin d’hier et aujourd’hui : de la restitution à la révélation – trésors royaux du Bénin – art contemporain du Bénin ».

Le Président Talon a su faire de cet événement du retour définitif « dans la terre des ancêtres » d’objets sacrés, un acte de cohésion nationale des Béninois autour de la culture et de portée mondiale. Au-delà du cadre exceptionnel du Palais de la Présidence, nous avons pu mesurer la force que peut contenir le message symbolique de cette exposition en direction de tous. Par la Culture, la reconnaissance des faits historiques, la volonté d’inventer un nouveau dialogue avec l’Afrique et sa jeunesse, la restitution voulue par Emmanuel Macron initie une nouvelle ère de circulation des œuvres. Pour ma part, ce court séjour restera un événement tout simplement exceptionnel et inoubliable et je retiendrai que par la Culture, le dialogue apaisé entre les peuples reste possible

Webp net gifmaker 3

Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.